Soutiens spécialisés


Le suivi thérapeutique

Les adolescentes qui sont accueillies au lieu de vie, peuvent bénéficier de prises en charges éducatives et thérapeutiques. Un suivi psychologique est assuré en interne par des professionnels.

Dans certains cas, le lieu de vie assure l'accompagnement d'une jeune fille en consultation, dans le public ou en libéral.

En fonction des cas, les objectifs du suivi thérapeutique peuvent être :

  • Réduction du stress et apprentissage des outils permettant d'en diminuer les causes et les effets.
  • Capacité à se confronter, à accepter et à intégrer une situation difficile.
  • Sentiment d'avoir de la liberté face aux événements (capacité d'agir et de décider, appropriation des ressentis, interprétation des événements).
  • Capacité à communiquer ses ressentis (auprès de l'encadrement, des proches et des amis).
  • Capacité à trouver du soutien extérieur (auprès des proches et des amis, au travers d'activités).
  • Capacité à trouver du soutien intérieur (estime de soi, projets futurs, importance donnée à ses propres besoins).
  • Capacité à vivre l'instant (diminution du poids accordé aux erreurs passées sans perte de responsabilité ; trouver du plaisir dans le quotidien malgré les difficultés).
  • Développer le sentiment de se sentir vivant et en paix. Travailler la notion d'empathie (en premier lieu envers soi-même).

La supervision

Le travail de supervision, d’échanges sur les pratiques professionnelles et de régulation, favorise la réflexion et la remise en cause constructive du personnel sur ses pratiques professionnelles. L’accueil de ces adolescentes nécessite un traitement sur mesure et pour se faire, nous avons choisi l’intervention d’un psychologue à raison de 4 heures par mois. 

Les thèmes traités par ce professionnel seront principalement : 

  • Les aspects relationnels entre les jeunes filles et les permanents et travail sur les difficultés rencontrées. Partage de solutions.
  • Compréhension de la souffrance adolescente.
  • Approfondissement de la posture éducative / respect du cadre.
  • Amélioration des outils thérapeutiques utilisés et de leur juste utilisation par rapport aux objectifs définis dans le cadre du suivi thérapeutique.
  • L'attitude générale de l'équipe et le soutien mutuel dans une démarche de maintien d'une dynamique et d'une atmosphère positive (les jeunes filles apprennent par l'exemple).

Ces différents points permettent à l’équipe de garder le cap sur la mission du lieu de vie, notamment une réparation du lien social et un accès à l’autonomie, dans le respect de la différence.


L'évaluation

Conformément à la loi du 2 janvier 2002, un projet personnalisé est rédigé pour chaque jeune fille accueillie et une synthèse est effectuée tous les six mois pour faire le point et recentrer les objectifs.

L’équipe du lieu de vie s’inscrit également dans une équipe sociale plus large et réfère de son travail aux services sociaux par des écrits, des entretiens et des rencontres.

Des rencontres régulières entre le référent du service gardien, l’adolescente accueillie et l’équipe du lieu de vie, sont l’occasion d’une évaluation globale de l’évolution de la mineure.

Le rapport annuel d’activités est rédigé par la responsable permanente du lieu de vie et est communiqué chaque année aux autorités concernées.

Méthode d'évaluation

Définir la qualité d’un lieu de vie et d’accueil est d’un intérêt majeur pour les personnes concernées, accueillies et accueillants des structures, organismes mandataires et la collectivité en général. A ce titre, l’ensemble des acteurs est associé à la démarche.

La méthode d’évaluation est établie selon le référentiel de la qualité et des bonnes pratiques d’un Lieu de Vie et d’Accueil proposé et reconnu par la Fédération Nationale des Lieux de Vie et d’Accueil (FNLV), mise au point par Monsieur GEORGEL (selon la méthode ECARTS).

L’utilisation d’un référentiel coopératif de réflexion permet d’avoir une perception commune et une meilleure réalisation dans le traitement de nos actions. Cet outil d’évaluation est mis en œuvre après la première année d’activité, puis de façon cyclique tous les trois ans.


Conclusion

Nous espérons que vous avez pu percevoir à travers cette présentation, la qualité que nous mettons dans ce travail d'accompagnement auprès des jeunes filles en difficultés.

Nous essayons d’innover, afin de proposer des solutions d’accueil adaptées, capables de répondre aux besoins d'une jeunesse vulnérable.

Nous vous remercions pour la confiance que vous nous témoignez.

 

Fondatrice et Directrice de l’association « Les Goélands »

Responsable permanente du LVA "La Promesse"

Padma (Corinne) Laveissière


Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés