Un univers pour se reconstruire


Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés

Un document de 21 pages est mis à votre disposition.

Il reprend l'intégralité du projet pédagogique 2018 - LVA "La Promesse"

Association loi 1901 "Les Goélands".

Télécharger
Les Goélands - Projet pédagogique LVA 2018
Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité de télécharger la version imprimable du projet.
Projet pédagogique LVA-Site.pdf
Document Adobe Acrobat 2.0 MB


Les lieux de vie et d’accueil constituent une bonne alternative aux structures traditionnelles. Leur efficacité a souvent été démontrée dans bien des cas et le besoin est important.

Notre lieu de vie a pour vocation à :

  • Donner à ces jeunes filles le sens de l’effort et de la détermination dans la poursuite de leurs objectifs.
  • Les inviter à prendre conscience de leurs capacités intellectuelles et physiques en valorisant leur potentiel créatif.
  • Leur fournir les outils indispensables leur permettant d'accueillir et d’accepter leurs potentialités.
  • De comprendre et d'intégrer les règles sociales.
  • D’offrir à ces adolescentes un souffle nouveau qui donne du sens à leur projet d'avenir.

Les accueillies

Goélands adolescentes en grandes difficultés et ruptures familiales
Goélands adolescentes en grandes difficultés et ruptures sociales
Goélands adolescentes en grandes difficultés et décrochage scolaire

Isolées ou en bandes, les jeunes filles, se retrouvent de plus en plus nombreuses à être en détresse. La perte de repères, conséquence directe d'une éducation trop permissive ; l'absence affective causée par un manque de relation ; la multiplication des dérives plébiscitées par les médias en tous genres ; la perte de sens dans une société qui laisse peu de place à l'être, ne font qu'amplifier cette souffrance adolescente qui nous concerne tous.

Enfance maltraitée, parfois souillée, souvent trahie... Difficile voire impossible de sortir de ce cauchemar sans une aide concrète, sans une main tendue qui ne lâche pas quoiqu'il advienne !

Ces adolescentes ont besoin de temps, pour de nouveau faire confiance en l'adulte.

Elles ont besoin qu'on les comprenne, qu'on les écoute sans les juger, qu'on respecte la pudeur de leur silence sur un passé souvent lourd à porter.

Elles ont besoin qu'on prenne soin d'elles, même et surtout lorsqu'elles déclarent se "moquer de tout" ou "qu'elles n'ont besoin de personne".

Elles ont besoin d'amour. De cet amour qui pardonne et qui offre des ailes à celle à qui on les a cassées...


Admission et P.P.E. (projet pour l'enfant)

Les critères d'admission sont :

Toutes nationalités, toutes origines géographiques, toutes religions. Toutefois, la priorité est donnée au département.

Avant l'arrivée de la jeune fille, un contrat d'accueil est signé entre le service gardien et l'association "Les Goélands".

Les objectifs du séjour de chaque adolescente sont personnalisés en tenant compte de sa situation, sa problématique, ses difficultés, ses points forts, ses besoins et ses envies. Il s'agit d'élaborer un P.P.E. pour chaque jeune fille en l'associant à la démarche et en collaboration avec le service référent.

 

Trois temps seront nécessaires :

  • Un temps d'analyse : avant l'accueil, la situation de l'adolescente est analysée avec les services partenaires pour déterminer la pertinence et la faisabilité de l'accueil sur le lieu de vie. Un contrat d'accueil corrélé au PPE (Projet pour l'enfant - loi de 2007) est rédigé. Il précise les modalités d'accueil, les objectifs du placement, le projet individualisé, les modes d'évaluations, les outils éducatifs mis en œuvre ainsi que les prestations particulières et les coûts envisagés.
  • Un temps d'action : le projet personnalisé est mis en œuvre durant le séjour.
  • Un temps d'évaluation : pendant la période, lors des réunions hebdomadaires, il est vérifié l'efficacité de la démarche mise en œuvre afin de la réajuster si nécessaire. Les résultats sont discutés, en associant l'adolescente, avec les services référents. Au terme du séjour, un bilan est réalisé avec le service gardien de la jeune fille.

Le lieu de vie et d'accueil applique les dispositions réglementaires en matière d'Aide Sociale à l'Enfance (ASE). Loi du 2 janvier 2002.


La maison

Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés
Prendre soin les uns des autres
Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés
Grandir en pleine nature
Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés
Développer la gratitude

Les jeunes filles sont accueillies pour un court, moyen ou long séjour, dans une maison au caractère sécurisant et contenant ayant pour objectif de les réconcilier avec elles-mêmes et avec leur environnement proche (social et familial).

Des règles de vie garantes de respect, d'autonomie et de sens des responsabilités sont expliquées et mises en pratique afin de leur permettre de trouver l'équilibre nécessaire à leur épanouissement et à l'élaboration d'une identité structurée.

Des bilans quotidiens permettent aux adolescentes et à l'équipe d'échanger sur la journée écoulée, de partager les ressentis, d'innover de nouvelles perspectives d'encadrement, d'organiser les jours à venir...

Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés

Un lieu pour se ressourcer, se trouver, se construire.

Un espace où l'entraide et le service sont mis en pratique.

Un endroit qui donne du sens à la vie.

Une ambiance qui permet l'échange et le partage.

Une maison, tout simplement !



Les actions

Goélands adolescentes en grandes difficultés et Arts plastiques
Créer et apprendre à s'exprimer
Goélands adolescentes en grandes difficultés et Main tendue
Etre porteur de projets solidaires
Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés et potager bio
Cultiver, voyager et respecter

Les actions sont découpées en quatre phases. Notre rôle est de leur transmettre les notions fondamentales du bien vivre en société. A long terme, elles aident l'adolescente à s'insérer dans un processus d'évolution lui assurant une autonomie responsable.

De nombreuses activités dont la combinaison vise à développer dans de bonnes conditions toutes les potentialités de ces jeunes filles sont mises en œuvre.


Emploi du temps

Déroulement d'une "journée type" en semaine

Cette "journée type" s'inscrit dans un cadre purement informatif et ne peut en aucun cas refléter la réalité quotidienne du futur lieu de vie.

C’est à travers un accompagnement au quotidien que nous apprenons aux adolescentes les différents actes essentiels de la vie, tels que :

  • Pouvoir se lever à l’heure
  • Faire sa toilette
  • Ranger ses affaires
  • Avoir une alimentation saine
  • Participer à sa scolarité, à sa formation, à ses activités
  • Se coucher à une heure raisonnable afin d’avoir un sommeil réparateur.
  • 07h00 - Réveil + Toilette
  • 08h00 - Petit-déjeuner
  • 08h30 - Scolarité / Formation / Activités du lieu de vie (entretien - cuisine - jardinage - ateliers)
  • 10h00 - Pause
  • 12h15 - Déjeuner
  • 13h00 - Temps libre
  • 14h00 - Scolarité / Formation / Activités du lieu de vie (entretien - cuisine - jardinage - ateliers)
  • 15h30 - Pause
  • 17h00 - Goûter
  • 17h30 - Devoirs - Temps libre
  • 19h30 - Dîner + Bilan de la journée
  • 20h45 - Veillée : jeux de société / projection vidéo / musique
  • 22h00 - Coucher


Les sorties

Un calendrier des droits de sortie de la jeune fille est établi par le référent ASE et validé par l'inspecteur Enfance.


Le partenaire social

Goélands Lieu de vie pour jeunes filles en grandes difficultés et solidarité

Le référent A.S.E. est le travailleur social qui, dans le cadre de la mission de Protection de l’Enfance rend compte de son travail auprès de son inspecteur Enfance qui valide ou pas sa proposition. Ce dernier est la personne qui, par délégation du Président du Conseil Départemental, possède la signature pour tout ce qui engage l'enfant dans son projet de vie ainsi que les autres obligations financières.

Le travailleur social opère dans une M.D.S. (Maison Départementale de la Solidarité). La M.D.S. désignée est généralement celle du lieu d'exercice de l’autorité parentale.

Le travailleur social exerce le suivi éducatif et l‘accompagnement du jeune et de sa famille en collaboration avec les lieux d’accueil et les autres partenaires sociaux. Il est le médiateur et le tiers extérieur au cœur du réseau relationnel constitué du jeune, de sa famille et des structures d’accompagnement. Il veille à la mise en œuvre et au suivi du projet individuel et familial élaboré pour le jeune et sa famille. Les missions du référent A.S.E. s’articulent autour de quatre axes :

  • L’enfant par la prise en compte de ses besoins fondamentaux, physiques, intellectuels, sociaux et affectifs et la mise en œuvre du P.P.E. (Projet Pour l’Enfant) ;
  • Le respect de la famille dans son autorité parentale et sa capacité à se mobiliser dans l’intérêt de l’enfant ;
  • Le suivi et le respect des conditions de la mesure judiciaire du J.E. (Juge des Enfants) ou de la mesure administrative par le service de l’Aide Sociale à l’Enfance et ce en respectant le statut de l’enfant ;
  • La coordination avec le lieu d’accueil et l’équipe A.S.E. référente, par le suivi et le soutien. Le contrôle du lieu de vie dans la prise en charge de l’enfant est assuré par le service de la Direction Enfance-Famille.

L'équipe

Les permanents

Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés et Main tendue

L'équipe est constituée d'une responsable permanente, de deux assistants permanents, d'un éducateur technique et d'une maîtresse de maison. Afin de répondre aux actions que nous menons, tous les membres ont des qualifications particulières (outils pédagogiques, arts plastiques, sports, conception de projets, bricolage, jardinage,...). Au-delà de ces compétences, le recrutement se fait sur la base de la capacité à s'investir et sur la faculté de servir d'exemple auprès des jeunes filles accueillies.

Important

A savoir que les jeunes filles sont accompagnées par des personnes résidant de façon permanente ou semi-permanente sur le lieu de vie.

Les intervenants

L'équipe est épaulée par des intervenants extérieurs qui peuvent être professionnels ou bénévoles. Leurs connaissances pluridisciplinaires viennent enrichir et compléter les méthodes mises en place par les permanents. Même si leurs interventions restent occasionnelles, il leur est demandé la même qualité d'investissement.

Le suivi thérapeutique

Les adolescentes qui sont accueillies au lieu de vie, peuvent bénéficier de prises en charges éducatives et thérapeutiques. Un suivi psychologique est assuré en interne par des professionnels.

Dans certains cas, le lieu de vie assure l'accompagnement d'une jeune fille en consultation, dans le public ou en libéral.

La supervision

Le travail de supervision, d’échanges sur les pratiques professionnelles et de régulation, favorisent la réflexion et la remise en cause constructive du personnel sur ses pratiques professionnelles. L’accueil de ces adolescentes nécessite un traitement sur mesure et pour se faire, nous avons choisi l’intervention d’un psychologue à raison de 4 heures par mois.


Secret professionnel partagé

L’ensemble des intervenants est tenu par le secret professionnel partagé (loi n° 2007- 297 du 5 mars 2007 de prévention de la délinquance).

Les établissements scolaires savent que l’adolescente nous est confiée. Les renseignements essentiels sont communiqués aux enseignants.


Les orientations du projet

Les analyses des besoins identifiés sur les territoires par les acteurs au cours des dernières années, mettent en avant trois thématiques principales sur le plan de la santé publique :

  • les addictions : représentations, prise de conscience des risques et des comportements à risque, accompagnement vers le soin ;
  • la vie affective et sexuelle : représentations, relations de genre, échanges sur la vie amoureuse, réponse aux questions sur la contraception et les infections sexuellement transmissibles et connaissance des lieux favorisant l'accès à la contraception (centres de planification, infirmières scolaires, pharmacies) ;
  • le bien-être : renforcement de l'estime de soi, de la confiance dans l'avenir et du lien social, amélioration de la qualité de la relation familiale, relations à la violence, connaissance des points accueil écoute jeunes.

Dans ces 3 thèmes, le projet pédagogique prend particulièrement en compte :

  • la nécessaire confrontation de la perception qu'ont les jeunes filles des risques et de leurs ressources avec la perception qu'en ont les professionnels ;
  • l'accès effectif à la prévention et aux soins (orientations et accompagnements) ;
  • le développement du partenariat ;
  • le développement de l'intervention collective des adolescentes sur leur environnement (règlement intérieur, restauration, etc.).

Goélands Lieu de vie pour adolescentes en grandes difficultés